Je souhaite être informé(e) sur ma santé

Pour compléter les renseignements qui vont suivre, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Ameli.fr

De plus vous pouvez suivre vos démarches en vous connectant sur votre compte Ameli. Si vous n’avez pas de compte, vous pouvez le remplir en ligne très rapidement.

Réforme envisagée sur 2018 - Actualités à suivre....


Quelle est la différence entre sécu étudiante et mutuelle étudiante ?

La sécurité sociale est ce qu’on appelle le régime obligatoire. C’est elle qui se charge de rembourser une partie des frais de santé à un taux plus ou moins élevé selon la nature des soins.

Exemple : lorsque vous allez chez un médecin, vous réglez la consultation 25€. Sur ces 25€, la sécurité sociale se charge de rembourser 70%.

La complémentaire santé, souvent appelée "mutuelle", est ce qu’on appelle le régime complémentaire (d’où son nom : complémentaire santé). Son rôle est de rembourser (partiellement ou en totalité) la partie qui ne l’a pas été par la sécurité sociale.

Exemple de la consultation à 25€ : la sécu ayant remboursé 70% de la somme, la mutuelle se charge de payer les 30% restants (cette somme résiduelle se nomme : ticket modérateur ou TM).

En résumé, la sécurité sociale et la mutuelle se complètent pour vous permettre un remboursement plus ou moins complet des frais de santé.

Maintenant, concernant la différence entre sécu étudiante et mutuelle étudiante : il n’y en a pas ! La raison est simple, les organismes de sécu étudiante sont dénommés « mutuelles étudiantes ». Cela créé malheureusement une grande confusion dans l’esprit des étudiants. Cette dénomination est d’ailleurs un peu trompeuse car, bien que ces organismes proposent des complémentaires santé, celles-ci ne sont pas obligatoires.

L’affiliation à la sécu étudiante est-elle obligatoire ?

Oui, elle est obligatoire en entrant dans l’enseignement supérieur (sauf cas particuliers). Elle est gratuite jusqu’aux 20 ans du bénéficiaire, puis devient payante. Si vous êtes boursier, votre affiliation à la sécu reste gratuite même si vous avez plus de 20 ans.

Entre quels centres de sécu ai-je le choix ?

Vous avez le choix entre LMDE (La Mutuelle Des Etudiants) ou VITTAVI (mutuelle étudiante de proximité pour notre région, membres du réseau national emeVia). Vous serez couverts exactement de la même manière, peu importe lequel des deux vous choisissez.

Quand dois-je faire mon affiliation à la sécu étudiante ?

Vous devez faire votre affiliation directement par le biais de votre établissement scolaire au moment de votre inscription administrative. Vous serez abordé par des conseillers qui procéderont à votre affiliation.
Remarque : ils vous proposeront de souscrire à l’une de leur complémentaire santé mais sachez que ce n’est pas obligatoire ! Vous êtes peut-être même déjà couverts par vos parents, alors vérifiez le.

Souscrire à une mutuelle est-ce obligatoire ?

La souscription à une mutuelle (ou complémentaire santé) n’est absolument pas obligatoire, mais ceci dit, c’est fortement recommandé.

Quelles solutions existe-t-il-il si je veux prendre une mutuelle ?

Si vous décidez de prendre une mutuelle pour être mieux couvert, trois possibilités s’offrent à vous :
- vous pouvez souscrire à une des complémentaires santé proposées par votre sécu étudiante.
- vous pouvez choisir de rester couvert par la mutuelle de vos parents si c’est déjà le cas et si leur contrat le permet. A vérifier avec eux et leur assureur.
- vous pouvez souscrire à votre propre complémentaire santé auprès d’un assureur que vous aurez choisi.

Est-ce grave si je me passe de mutuelle ?

Ce n’est pas grave en soi mais c’est risqué et ce n’est pas une bonne raison pour ne pas se soigner !
Il nous arrive à tous d’être malade, ou malheureusement victime d’un accident (lors de la pratique d’un sport par exemple). Dans ces cas-là, il est toujours mieux d’être couvert par une mutuelle car la sécu ne suffira pas pour pallier aux frais engendrés (et ceux-ci peuvent être très lourds).

Enfin, certains frais de santé courants peuvent être onéreux et sont très peu remboursés par la sécu, comme par exemple l’optique ou le dentaire.